Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
News
D1, l'OLYMPIA Vice-championne de France... au CPB-Land

D1, l'OLYMPIA Vice-championne de France... au CPB-Land

il y a 2 ans

groupesEquipe I

D1, l'OLYMPIA Vice-championne de France... au CPB-Land

Vice-Champion de France au… CPB-Land

Sur le tapis les «Bisons» de Besançon ont mérité le titre, équipe surmotivée et bien renforcée, elle était favorite et elle a atteint son objectif.

Mais pourquoi l’un d’eux va-t-il délivrer impunément deux coups de coude à notre Pierrot, dont l’un… juste après le combat ?

Mais pourquoi, l’encadrement franc-comtois va-t-il infliger à notre club, à un élu de notre Ville, tant de dédain ?

Nos Olympiens ont été d’excellents finalistes, notre équipe a également atteint son objectif, aller en finale, la cerise est restée à Besançon…

Une délégation de notre Ville, conduite par l’Adjoint aux Sports Patrick HEIWY, nous a soutenus à Besançon et a fêté avec l’Olympia le titre de «Vice-Champion de France». Un big MERCI.

Une cinquantaine de supporters ont également encouragé l’équipe, ils se sont fait entendre. Un grand MERCI.

Le match

En 59 kg LL : Bislan rencontre le solide Givi Davidovi, il cède aux points 8 à 0. 1 à 0.

En 66 Kg GR : Antoine est opposé au jeune et talentueux Stefan Clément qui s’impose par supériorité technique 8 à 0. 0 à 2

En 75 kg LL : orphelin d’Alben son coach (hospitalisé), Johnny voulait briller. Et c’est Ruslan Mukhtarov qui en fait les frais, notre Olympien lui inflige un «tombé» sur un tour de hanche en tête ‘d’école’. 1 à 2

En 86 kg GR : le Tsar Igor se mesure à l’autre capitaine d’équipe Luca Lampis, méthodiquement il marque point après point pour s’imposer 7 à 0. 2 à 2

En 98 kg LL : notre Renfort Ruslan trouve sur son chemin le renfort géorgien de Besançon Zurabi Akhobadze aux bras tentaculaires, combat entre deux pointures en Lutte Libre, comme à son habitude il construit patiemment, méthodiquement une victoire aux points, bien qu’on aurait pu lui accorder un «tombé» suite à une action spectaculaire et d’envergure, le Bisontin après avoir virevolté dans les airs a atterri sur les deux épaules…. 3 à 2

En 130 kg GR : notre Matthieu rencontre un autre renfort en la personne du Champion du Monde Mélonin Noumonvi, le Schilikois fait plus que résister durant la 1ère manche, puis usé il cède aux points. 3 à 3

Score à la mi-temps, l’Olympia et Besançon dos à dos, 3 à 3 et 11 à 12 aux points.

L’exploit est-il possible ?  

En 59 kg GR : Pierre se trouve face à un surexcité Mehdi Messaoudi… Pierrot ne trouve pas la solution et se fait embarquer dans un combat débridé qu’il perd aux points. Mais pourquoi le bisontin a-t-il fêté sa victoire en délivrant deux coups de coude au Schilikois ? Beaucoup l’on vu, sauf…. les arbitres. 4 à 3

En 66 kg LL : Bislan monte d’une catégorie pour affronter Illman MUKHTAROV qui l’emporte aux points.    5 à 3

En 75 kg GR : Gricha savait qu’il ne fallait pas perdre… mais méconnaissable (référence la ½ finale) le jeune Stefan Clément s’impose aux points.  6 à 3, Besançon à un match du sacre…

En 86 kg LL : Ruslan, la valeur sûre, le RENFORT, lutte le capitaine d’équipe Luca Lampis, et l’emporte aux points... 6 à 4

En 98 kg GR : le CAPITAINE, le Tsar Igor monte d’une catégorie pour se frotter au Champion du Monde Mélonin Noumonvi. Ni son courage, ni sa volonté n’ont suffi pour compenser la différence de poids…    7 à 4, le CPB Besançon remporte son premier titre et l’Olympia non son neuvième…

En 130 kg LL : Stéphane peut réduire le score face au renfort géorgien de Besançon Zurabi Akhobadze. Ce dernier plus puissant (86 kg contre 98…) s’impose aux points 12 à 2.

Score final : 8 à 4

 

La FFL, le club bisontin avaient annoncé une Fête, celle de la Lutte, du Sport… Ils n’avaient pas précisé que celle-ci leur était exclusivement réservée… Nous étions au CPB-Land… (faut-il préciser que cette organisation est sous l’égide de la fédération… ce n’était pas un match Besançon - Schiltigheim, c’était la finale du championnat de France par équipe confiée à un club organisateur qui peut être autre qu’un participant…). Avant, pendant et après cette finale, l’Olympia a été traité comme un accessoire de LEUR FINALE… Un speaker chauvin et accessoirement sbire à même repoussé plus qu’énergiquement notre Adjoint au Maire, scandaleux…

 

Carton ROUGE et blâme

A la FFL, ou plutôt à sa direction, qui présente, a laissé faire…

Omettant de saluer notre équipe et les élus de la Ville, acceptant le concert de louanges exclusivement à la gloire des lutteurs bisontins,

acceptant que l’animateur et le speaker (qui n’ont pas trouvé utile de saluer la cinquantaine de nos supporters ou de relever la présence d’une délégation de la Ville de Schiltigheim) haranguent le public non pas pour encourager les deux lutteurs sur le tapis mais LEUR lutteur…

Le cas Noumonvi : la FFL s’est volontairement mis en infraction face au Règlement International des Transferts en accordant à ce lutteur l’autorisation de participer à deux compétions nationales par équipes dans deux clubs différents (sans qu’il s’agisse de son club d’origine…) à titre de «renfort»… La FILA de l’époque avait déjà sanctionné la FFL, aujourd’hui l’UWW se voile la face, dégage en touche, attention avec les yeux fermés vous allez foncer dans le mur (de la honte, de la connivence ?).

En conclusion les hauts dirigeants de notre fédération sont-ils, incompétents ? indifférents ? complices ? (le président du CPB n’est-il pas aussi un des vice-présidents de la FFL ?)

 

Au CPB, ou plutôt à ses dirigeants, pour :

L’organisation : gentiment, nous pouvons la qualifier d’approximative, vague… des bancs (peuplés par de jeunes… bisontins…) installés devant le tapis et face au public, nous avons tenté de corriger car les premiers rangs n’y voyaient rien, réponse d’un responsable «ils ont qu’à se lever…», il est vrai que c’était l’emplacement où nos supporters étaient installés…

Une présentation des équipes à la bonne franquette, sans trame, un animateur à la solde du club bisontin auquel «on» a fourni des informations erronées ou incomplètes et qui nous semblait souvent «perdu» et qui n’avait qu’une palette de louanges et de superlatifs à la gloire du club local… Un speaker chauvin, qui doublait ou corrigeait l’animateur et toujours à la gloire de son club, celui-ci se transformant même en sbire arrogant et méprisant, notre Adjoint au Maire a été l’une de ses victimes… Nous étions au CPB-LAND….

L’accueil : nous ne pouvons pas écrire que nous avons été mal accueilli, nous n’avons pas été accueilli, ni l’équipe, ni les dirigeants, ni la délégation officielle de la Ville de Schiltigheim conduite par l’Adjoint aux Sports Patrick Heiwy. Nous avons surtout ressenti tout le mépris (de la haine ?) que l’on peut exprimer certes à un adversaire ; mais que l’adversaire d’un jour, non ? On peut reconnaitre la grandeur (non seulement d’esprit) d’un club à la manière dont il respecte ses adversaires, dans ce domaine on ne peut pas faire pire…

 

Et si, l’UWW assumait ses responsabilités en faisant respecter son règlement ?

Rêvons un peu, les dirigeants de l’UWW imposent à la FFL le respect de son règlement, ne serait-ce qu’au nom du bon sens, de l’égalité de traitement, la FFL devrait alors invalider le résultat des deux combats de Mélonin, et déclarer ses adversaires vainqueur par WO… ce qui ferait du 6 à 6 et…. 23 à 24 aux points de classement…

Mais, "chers" bisontins, nous, nous ne voulons pas un neuvième titre à n’importe quel prix…

 

Coupe de la Jeunesse

Une équipe était engagée, septième sur 11, ce résultat n’est pas conforme aux attentes et surtout peine nos deux coachs Christian et Nelson.

 

Photo : le clan schilikois, MERCI aux supporters et à la délégation de la Ville

 

Ci-dessous la feuille de match, et la revue de presse


Document associé

D1 : Finale 2014



Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

PROCHAIN ÉVÈNEMENT

Aucun évènement à afficher.

PHOTOS

ALSACE par équipes JEUNES  2015ALSACE par équipes JEUNES  2015Jean-Pierre LICKELJean-Pierre LICKELD1 : Finale 2014